Quelle banque choisir pour un interdit bancaire ?

l'interdiction bancaire

Utiliser trop souvent sa carte ou son chéquier sans faire attention au débit peut être risqué. Vous pourriez être privé de vos privilèges. Être interdit bancaire se définit par une personne ayant abusé de son compte en banque.

La banque peut alors dispenser le client de tous ces moyens de paiement. Or, choisir une autre banque est difficile lorsque le cas se présente. L’interdiction bancaire est également un moyen d’éviter un endettement ou un surendettement.

Généralement, les personnes victimes de cette incidence financière sont automatiquement mises dans une liste noire. Néanmoins, certaines banques prévoient des alternatives pour aider le client à faire face à cette infortune. La question se pose, quelle banque choisir pour un interdit bancaire ?

Chercher une banque pour les interdits bancaires

l'interdiction bancaireChoisir une banque n’est pas évident surtout avec des problèmes financiers. Toutefois, il est possible d’en trouver une. La banque courante est la seule option pour les interdits bancaires. Celle-ci autorise une carte de paiement systématique.

Elle servira à couvrir les dépenses du client tout en limitant le plus possible ses possibilités de retrait. En revanche, l’interdiction bancaire n’exclut pas l’ouverture d’un nouveau compte bancaire. D’autant plus qu’étant fichés, tous les établissements financiers vous refusent l’accès à vos forfaits. Vos autorisations de découvert sont supprimées et par la même occasion vos chéquiers vous sont retirés.

Toutefois, Il n’est pas interdit au client de bénéficier d’un service bancaire de base qui inclut notamment, une carte à autorisation systématique.

S’il ne s’agit pas de votre première faute de paiement, vous devrez dans un délai de 60 jours payer une amende par des timbres fiscaux ainsi que la facturation des frais de gestion pour supporter le suivi et le traitement du dossier. Cette charge varie selon le montant du chèque que vous avez signé ainsi que du débit de vos retraits.

Que faire pour régulariser la situation ?

l'interdiction bancaire

L’interdiction bancaire s’arrête après la régularisation complète des chèques impayés et cela seulement après 5 ans. La date de départ de l’interdiction bancaire est celle du dernier chèque rejeté et celle-ci dure au minimum 5 ans. Pour régulariser la situation, 3 procédés peuvent vous être proposés. En premier lieu, vous récupérez auprès des différents instituts, commerçants et autres établissements, les chèques impayés et vous les restituez à votre agence bancaire.

En outre, une attestation n’est pas recevable, il faut obligatoirement remettre le chèque original. En second lieu, vous versez une caution à la banque qui sera destinée au paiement du chèque. Ainsi, soit le chèque se représente sur le compte et la caution peut-être utilisée, soit il ne se représente pas avant un certain délai et la caution vous est rendue.

Cette dernière solution est la plus rapide lorsque vous ne savez pas à qui a été émis le chèque ou lorsque vous n’arrivez pas à le récupérer. Le troisième, soit le chèque se représente sur votre compte qui présente une caution suffisante. Il vous appartient alors d’avertir vous-même la banque de votre découvert sur le compte avec l’appui de votre relevé bancaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *