Recouvrement de créance et interdit bancaire font-ils bon ménage ?

creances

Les retards de paiements et le recouvrement de créances font aujourd’hui partie de chaque entreprise, avec souvent un département dédié pour cette tâche. Ce phénomène montre que le problème est en plein essor avec des clients qui ne sont pas en mesure de payer leurs factures à l’échéance prévue. Particulièrement dangereux, le fait d’être l’objet d’une procédure de recouvrement peut être la première phase avant un interdit bancaire.

Comprendre l’origine de la dette

origine de la detteLes impayés correspondent à une part d’endettement de l’entreprise contre laquelle elle va devoir lutter car cette situation va affecter son capital. Pour y parvenir, elle va devoir comprendre quel est le processus qui a mené à une telle situation chez un client. La communication immédiate est donc la technique à privilégier afin de savoir si cette personne est en proie à des difficultés financières. Cette information a une importance capitale car elle va renseigner sur la nature de la dette et sur sa possibilité à s’inscrire sur la durée. Le domaine du recouvrement doit toujours prendre en compte ce fait pour trouver ensemble une solution appropriée.

Le rôle de l’entreprise va donc être d’intervenir dès que le paiement a été refusé afin de mettre en place une stratégie pour  récupérer le montant de la dette. Cette opération nécessite une argumentation précise auprès du client en lui expliquant quel est l’intérêt de payer le plus tôt possible. Les frais de rejet et de recouvrement sont nettement moindres lorsque le client règle sa dette dans le mois suivant la facture. Le cabinetphenix.fr qui a l’habitude de traiter ce type de dossier pourra trouver un argumentaire afin de faire prendre conscience de l’intérêt de payer sa dette rapidement.

Prendre en compte le délai de l’entreprise

délai entreprise

La personne en difficulté financière doit prendre en compte le fait qu’une entreprise va préférer être payée pour ses services le plus tôt possible mais que des délais de paiement existent afin de donner au client le temps de trouver les fonds nécessaires pour régler sa dette. La durée habituelle de ce délai est de 45 jours comme l’explique le site economie.gouv.fr mais il peut être jusqu’à 60 jours selon les entreprises. Pendant cette période, la personne en proie à des difficultés financières possède les moyens d’agir afin de trouver les fonds nécessaires pour s’acquitter de cette facture avant la fin de la période donnée.

En laissant passer ce délai, le client se met face aux amendes prévues pour non-paiement dans les délais impartis. Le site de référence economie.gouv.fr précise qu’ils peuvent être de 40 euros au moment du non-paiement de la dette puis être majorés si la dette s’installe sur la durée. Si une personne connaît déjà des difficultés financières, ne pas être en mesure de payer sa dette va la mettre dans une situation périlleuse puisqu’elle devra ajouter à sa situation déjà complexe, tous les frais prévus par la loi. La situation peut vite dégénérer dans ce cas de figure et mener à un interdit bancaire par le seul fait d’avoir accumulé trop d’éléments au même moment.

Trouver un compromis pour éviter l’interdit bancaire

interdiction bancaire

Dès lors qu’une personne en difficulté n’est pas en mesure de régler sa facture, elle peut rapidement se trouver dans une situation d’incident de paiement. En figurant sur le FICP ou fichier des incidents de paiement de la Banque de France, elle va devenir interdit bancaire et voir ses possibilités être considérablement réduites. Pour éviter l’interdit bancaire, le client va devoir réagir rapidement et ne pas laisser la situation s’installer. Il est impératif d’informer son créancier sur la situation afin de trouver ensemble un compromis et sortir de cette spirale dangereuse. Dans l’intérêt de l’entreprise mais aussi de la personne en difficulté, le
cabinetphenix.fr conseillera de proposer un échéancier afin d’étaler la dette sur plusieurs mois et permettre au client de trouver les moyens financiers de s’acquitter de sa facture.

Cette solution a un plusieurs avantages car l’entreprise n’aura plus une aussi grosse partie de son capital dans la section endettement et va pouvoir rééquilibrer ses comptes. Le fait d’intervenir dès la constatation de l’impayé lui offre davantage de chances de pouvoir récupérer la somme intégrale correspondant à la dette. De son côté, le client qui respecte les termes de cet arrangement et qui les respecte complètement pourra ainsi éviter l’interdit bancaire. Cette demande d’échéancier peut d’ailleurs tout à fait émaner de la personne en difficultés bancaires elle-même afin d’éviter les conséquences d’un interdit bancaire. Il est important de comprendre qu’une dette doit être prise en charge immédiatement pour ne pas s’installer durablement, en mettant en place les moyens nécessaires pour se sortir d’une situation qui peut devenir complexe.

Régulariser sa situation pour sortir de l’interdit bancaire

Solution contre interdiction bancaireSi la décision de l’organisme financier est prise de mettre la personne concernée en interdit bancaire, il est importante de connaître les moyens d’en sortir rapidement. Le chèque qui n’a pu être encaissé faute de provision pourra être remplacé par un paiement en espèces. Le chèque récupéré servira de preuve pour la banque qui va lever l’interdiction bancaire. Il est de même pour les prélèvements, les TIP non payés qui pourront être payés grâce à un autre mode de paiement afin de régulariser rapidement la situation.

Plusieurs possibilités sont offertes aux personnes en situation d’interdiction bancaire afin de pouvoir en sortir le plus rapidement possible. Bloquer une somme correspondant au montant de la facture à payer est un moyen très simple à mettre en place. La banque va mettre de côté le montant correspondant au paiement de ce seul et unique chèque. Dès cet instant, l’interdiction bancaire est levée même si le chèque est représenté plusieurs mois plus tard. La somme est bloquée pour une durée maximale d’un an afin qu’un nouvel incident de paiement ne soit pas de nouveau enregistré. De son côté, l’entreprise dispose de ce délai pour représenter le chèque et recevoir le paiement prévu afin que tout rentre dans l’ordre et que le dossier puisse être clos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *